Manger des substituts de viande,
c'est bon pour notre Santé

  • Selon le rapport Campbell (1), il existe un lien direct entre la consommation de produits carnés et laitiers et le développement de certaines maladies telles que : cancers (sein, prostate, colon…), diabète, maladies cardio-vasculaires, hypertension, sclérose en plaque, Alzheimer.
  • David Servan-Schreiber (2) conseille de limiter la consommation de protéines animales en faveur d’un régime à base de plantes comme il existe dans certaines régions du monde. Dans ces mêmes zones, on constate un très faible taux de cancer.
  • Certaines communautés américaines (3) adoptant une alimentation végétarienne ont une espérance de vie supérieure de 5 à 8 ans à la moyenne américaine.
  • Le mode de vie végétarien permet d'éliminer l’ingestion inconsciente d’antibiotiques présents dans la viande d’élevage industriel.

Manger des substituts de viande,
c'est bon pour l'environnement et l'effet de serre (4)

L’eau 
  • L’élevage consomme à lui seul 45 % de toute l’eau douce destinée à la production d’aliments.
  • Il faut 25 litres d’eau pour produire 100 g de blé, il en faut, selon les estimations régionales, entre 15 000 et 25 000 pour obtenir 100 g de bœuf.

La terre
  • 62 % des terres issues de la déforestation amazonienne sont dédiées au fourrage destiné à l’élevage.
  • Le bétail représente ainsi 20 % de la biomasse terrestre au détriment des autres espèces car les zones de pâturage remplacent des biotopes sauvages.

L’air
  • Le Brésil est devenu le 4ème plus gros émetteur de gaz à effet de serre en raison de la combustion du bois provenant de la déforestation. On estime à 20 % des émissions à effet de serre, le résultat de cette dernière.
  • L’élevage produit plus de 18% des émissions anthropiques de gaz à effet de serre. La moitié constituée de CO2 et l’autre de méthane (pets et rots dus à la fermentation des aliments dans l’estomac des ruminants) et de protoxyde d’azote (lisier et purin).

 

                                 

 Les gaz à effet de serre ?

Le CO2 est le plus connu mais d’autres gaz ont un pouvoir réchauffant global (PRG) très supérieur : le méthane a un PRG 23 fois supérieur au CO2 et le protoxyde d’azote a un PRG 296 fois supérieur au CO2.

                             

  

Manger des substituts de viande,
c'est bon pour le bien-être Animal

      

 

  • Nous sommes de plus en plus nombreux à penser que l’élevage intensif est immoral et intolérable.
  • Nous sommes de plus en plus nombreux à penser que les animaux ont le droit à une dignité, dans leurs conditions de vie, et de mort. 

Même les plus grands partagent l' avis de la Boucherie Végétarienne :

 
 Quelques citations :

  • « Le végétarisme est la première marche de l’escalier vers une existence plus éthique car en tuant des animaux pour les manger, l’Homme réprime inutilement en lui-même la plus haute aptitude spirituelle, la sympathie et la pitié envers les créatures vivantes comme lui. »   Léon Tolstoï, 1892.

  • "Rien ne pourra être plus bénéfique à la santé humaine ni accroître les chances de survie de la vie sur la Terre, qu'une évolution vers un régime végétarien." Albert Einstein, 1930.

  • "Qu'est-ce que l' homme sans les bêtes. Si toutes les bêtes disparaissaient, l'homme mourrait d'une grande solitude de l'esprit. Car ce qui arrive aux bêtes, arrive bientôt à l'homme. Toutes choses se tiennent." Sitting Bull, 1886.

Quelques références :

                 

  • Matthieu Ricard : « Plaidoyer pour les animaux »
  • Franz Olivier Giesbert :  « L’animal est une personne »
  • Aymeric Caron : « No steak »
  • Fabrice Nicolino : « Bidoche »

 

(1) Ouvrage publié en 2005, écrit par Colin Campbell, professeur de biochimie nutritionnelle à Cornell University dans l’Etat de New York

(2) Dans une interview vidéo visible sur : http://videos.doctissimo.fr/sante/cancers/David-Servan-Schreiber-l-alimentation-qui-protege-du-cancer.html

(3) Aymeric Caron dans son ouvrage « No steak »

(4) Fabrice Nicolino : « Bidoche, l’industrie de la viande menace le monde »